BON ANNIVERSAIRE

on October 18, 2018   |    1 Comment

guest writers interventions and self-care personal stories

BON ANNIVERSAIRE

Cette année marquera le vingtième anniversaire de mon unique épisode manique avec symptômes psychotiques. Maintenant, je me demande sérieusement si je ne devrais pas célébrer cette étape importante à mon jeune âge. Après tout, je n’ai que 74 ans! Et pourquoi pas? Ne croyez-vous pas que vivre près de vingt ans avec mon trouble bipolaire sans aucune rechute ne mérite pas d’être célébré?

La liste des invités

Oui, je devrais organiser une très grande fête. Mais qui devrais-je inviter? Plus je pensais à cela, ma liste d’invités devenait de plus en plus précise. Il n’est pas surprenant que je donnerais priorité aux personnes qui sont généreusement venues à mon aide tout au long de ma  plus sévère crise manique. Et qui sont-elles? Heureusement, mon système de soutien personnel est très vaste : d’abord mes deux fils, mes frères et mes sœurs, mon médecin familial et tous mes fidèles amis qui s’inquiétaient sincèrement de l’apparente instabilité de ma santé mentale.

Picture of my siblings who continued to believe in me after my brother Leonard's passing away.

(1) My siblings who continued to believe in me after my brother Leonard’s passing away.

Mon prochain groupe d’invités serait les compétents et dévoués professionnels (2) et tous les autres thérapeutes qui ont bien pris soin de moi lors de mon séjour à l’hôpital car ils ont tous accéléré la récupération de ma santé mentale. J’oserais même inviter quelques-uns des autres patients qui m’ont offert leur amitié et soutien durant mon séjour à l’hôpital.

(2) “L’Institut Pierre Janet” where I was hospitalized for two months.

Puisqu’une réconciliation avec mon ex-épouse fut impossible, j’ai demeuré environ un an et demi avec la famille d’un de mes frères après mon congé de l’hôpital. Leur généreux geste m’a beaucoup aidé à me réintégrer dans la communauté de façon graduelle et efficace, et je leur en serai toujours reconnaissant. Malheureusement, mon frère est décédé quelques années plus tard. Mais croyez-moi, son épouse et ses enfants recevront une invitation spéciale pour venir célébrer mon anniversaire.

(2) My brother Leonard’s family with whom I lived after my discharge from the psychiatric hospital, “L’Institut Pierre Janet”, located in Gatineau, Quebec.

(3) My late brother Leonard’s family with whom I lived after my discharge from the psychiatric hospital, “L’Institut Pierre Janet”, located in Gatineau, Quebec.

Durant cette période, j’ai fait du bénévolat avec deux organismes communautaires. En même temps, j’ai aussi commencé à participer dans un groupe de soutien par les pairs qui vivent avec un trouble bipolaire. Ma participation avec ces trois groupes m’a beaucoup aidé à améliorer ma confiance et mon amour propre. Conséquemment, j’ajouterai plusieurs représentants de ces groupes à ma liste d’invités qui, à bien y penser, se rallonge très vite.

(4) "Le Centre de Services Guigues" where I volunteered for two years before returning to work full time at the Shepherds of Good Hope. I have played Santa Claus there on a few occasions since then and will be there again this year.

(4)Le Centre de Services Guigues” where I volunteered for two years before returning to work full time at the Shepherds of Good Hope. I have played Santa Claus there on a few occasions since then and will be there again this year.

Heureusement, un an plus tard je me suis mérité un travail à temps plein dans l’un des deux organismes à but non-lucratif. Quelle merveilleuse stimulation pour mon morale d’avoir trouvé un tel emploi! J’y ai travaillé pendant treize ans en offrant une variété de services à des pauvres et sans-abri jusqu’à l’âge de 70 alors que j’ai pris ma retraite en 2014. De plus, quelques-uns de mes collègues de travail, des bénévoles et clients de cet organisme seront ajoutés à ma longue liste d’invités.

(5) "The Shepherds of Good Hope" where I volunteered from the spring of 1999 until October 2000 when I joined them as an employee until my retirement in 2014. Painting made by Ben Babelowsky, a well known artist in Ottawa.

(5) The “Shepherds of Good Hope” where I volunteered from the spring of 1999 until October 2000 when I joined them as an employee until my retirement in 2014.

La fête!

Compte tenu du rôle vital que chacun de mes invités ont joué dans mon rétablissement, ce n’est pas surprenant que j’ai décidé qu’il n’aurait pas de table d’invités d’honneur dans la salle de réception. Nous serions tous assis dans un grand cercle. À ma droite serait assise une charmante femme nommée Louise, ma nouvelle âme sœur depuis 2001 et épouse depuis 2016, qui m’a soutenu tout au long de mon rétablissement et qui continue à le faire.

(6) Louise & I when we celebrated our second wedding anniversary (Oct 2018).

(6) Louise & I when we celebrated our second wedding anniversary (Oct 2018).

À ma gauche se trouveraient mon frère et mes trois sœurs, mes deux fils, d’autres membres de ma famille, mon médecin familial, mon pharmacien et plusieurs de mes meilleurs amis incluant des représentants de CREST.BD qui m’ont accueilli avec les bras tout grand ouverts depuis notre première rencontre au printemps de 2015. En plus, je veillerais personnellement à ce que tous mes invités jouissent autant que possible de ma célébration.

(7) From left to right: my son, Marc, me, and my son, Eric. plus Éric's two sons, Maxime and Sébastien (the red head).

(7) From left to right: my son, Marc, me, and my son, Eric. plus Éric’s two sons, Maxime and Sébastien (the red head).

(8) CREST.BD Network Deputy Prof. Greg Murray and I, at the Bipolar Wellness Centre workshop in 2015.

(8) CREST.BD Network Deputy Prof. Greg Murray and I, at a workshop for the creation of the Bipolar Wellness Centre in 2015.

À ce moment-ci, vous avez tous probablement deviné qu’une telle célébration n’aura jamais lieu. Par contre, dans mes rêves les plus fous, la salle de réception déborderait d’une impressionnante liste d’invités. Comme les dictons suivants le disent si clairement, «il faut un village pour élever un enfant» et «aucun homme est une île», nous avons tous besoin d’avoir accès à un réseau de soutien empathique afin de continuer à grandir malgré les défis que nous rencontrerons tout au long de notre vie. Cela s’applique particulièrement aux personnes qui vivent avec un problème de santé mentale tel un trouble bipolaire.

Tout de même soyez tous assurés qu’en ce jour de mon vingtième anniversaire je serai en train d’avoir un merveilleux dîner avec ma charmante Louise en l’honneur de toutes les personnes qui continuent de m’offrir leur soutien de façon si généreuse peu importe les défis que ma maladie mentale puisse encore me fasse connaître parfois.

En conclusion, ce que j’essaie d’exprimer du plus profond de mon cœur c’est un gros merci le plus sincère à tous ceux et celles qui m’ont toujours accepté tel que je suis et de croire en moi. Je veux tous leur dire que j’ai bel et bien ressenti leur amour et que je leur en serai toujours reconnaissant.

Alors, que les préparations de cette merveilleuse célébration débutent sans plus tarder.

Raymond D. Tremblay (Ottawa, ON)

This blog is also available in English: Celebrating Life with Bipolar Disorder


About the author: Raymond Tremblay

File_001

Raymond Tremblay as Santa Claus with students from Carleton University.

Raymond lives well with bipolar disorder. He is also a prolific writer, having self-published 26 collections of poetry, largely on issues of homelessness. Raymond has a strong affinity to social welfare issues. He has had a fruitful career with both municipal and provincial organizations, including the Ontario Ministry of Health, based in Kingston Psychiatric Hospital, where he served for 20 years as, first, Director of Social Work Services, and later, as Coordinator of Community Development.

 

(Paul Galipeau/lechampiondumonde.com)

(Credit: Paul Galipeau)

Featured blog posts by Raymond Tremblay:

À LA RECHERCHE D’UN NOUVEAU MÉDECIN DE FAMILLE?

Bipolar Disorder: My Creativity’s Muse

Affronter les Imprévus avec l’Appui des Autres

And What If? (Et Si Jamais?)

 


Learn more about his latest book “Celebrating the True Spirit of Christmas“:






One Comment on “BON ANNIVERSAIRE”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *