Affronter les Imprévus avec l’Appui des Autres

on March 8, 2017   |    2 Comments

interventions and self-care personal stories

Affronter les Imprévus avec l’Appui des Autres

À différentes étapes de la vie, il est tout à fait normal que toute personne puisse s’attendre à envisager des imprévus particulièrement stressants. Par contre, n’est-ce pas comment nous les affrontons qui déterminera notre qualité de vie? Et si une personne vit avec un problème de santé mentale tel qu’un trouble bipolaire comme dans mon cas, quels défis supplémentaires devra-t-il envisager?

Permettez-moi de vous dire que j’ai récemment vécu une période passablement mouvementée. Très tôt un mercredi matin, mon grand frère qui vit à Timmins, Ontario, environ 450 miles au nord-est d’Ottawa, m’annonce par téléphone qu’une de mes nièces est soudainement décédée durant la nuit. Peu après son appel, j’appelle sa mère qui est à la fois ma sœur et ma marraine âgée de 88 ans pour lui transmettre mes plus sincères condoléances.

Compte tenu de la longue distance entre ces deux villes et l’imprévisibilité de la température en hiver dans le grand-nord ontarien, un peu plus tard j’appelle une autre de mes sœurs pour lui annoncer qu’il serait peu être imprudent de nous y rendre. Par contre, une fois qu’on nous a avisés de la date des funérailles, j’ai loué une automobile et nous avons quitté Ottawa le dimanche matin vers 9h00 croyant fermement que c’était notre responsabilité d’accompagner notre famille au cours de leur deuil.

Alors que je m’empruntais d’entrer dans une station-service pour faire le plein d’essence, un groupe de motoneigistes qui roulait sur le trottoir ne semblait pas ralentir. Afin d’éviter un accident, j’ai accéléré. À ce moment-là, mon automobile a quasiment entré dans le réservoir d’essence. Le pneu droit avant frappa la base du réservoir d’essence et s’est crevé. Les motoneigistes se sont arrêtés. Alors que j’essayais de leur expliquer ce qui venait d’arriver, ils semblaient ne pas me comprendre. C’est à ce moment que je me suis aperçu qu’ils étaient probablement un groupe de touristes qui ne parlaient qu’une langue étrangère. Malheureusement, ils ont immédiatement repris leur route.

J’étais furieux et hors de moi. Dieu merci, mon épouse m’encouragea à me calmer. J’ai appelé le numéro d’urgence de la compagnie de location et on m’a assuré qu’une dépanneuse viendra nous aider dans une heure et demie. Puisque le pneu était irréparable et qu’il serait très dangereux de rouler un autre 40 miles à North Bay avec l’aide d’une petite roue de secours en pleine tempête de neige pour se procurer un pneu neuf, je devenais de  plus en plus anxieux. Heureusement, mon épouse et un membre du personnel du service de la dépanneuse m’ont beaucoup aidé à retrouver mon calme. Après avoir évalué plusieurs options, mon épouse et moi décidons de passer la nuit dans un motel à Mattawa et de se faire remorquer à North Bay le lendemain matin.

Une fois à notre chambre, j’appelle ma famille pour les aviser de notre petit accident et que nous serons retardés d’une journée. En essayant d’ouvrir mon portable pour vérifier mes courriels, j’ai malheureusement découvert qu’il ne fonctionnait plus. Je perdais de plus en plus patience. Quoi d’autre pouvait nous arriver? Grâce à la douceur sereine et inébranlable de mon épouse, elle me convainc d’écouter avec elle un de nos programmes favoris à la TV pour me distraire. Heureusement, après un délicieux souper et une bonne nuit de sommeil, nous nous sentions beaucoup mieux reposés et prêts à poursuivre notre voyage le lendemain matin.

Quinze minutes après que nous avions quitté Mattawa, le conducteur de la dépanneuse appelle son fils pour vérifier s’il avait bel et bien laissé les clés dans l’auto ou s’il les avait encore dans sa poche. Puisque son fils les avait encore dans sa poche, nous avons dû attendre un autre vingtaine de minutes sur le bord de l’autoroute avant qu’il nous les retourne. Un autre moment un peu frustrant et même drôle pour nous tous. Dieu merci, nous l’avons tous accepté avec pas trop de soucis. Heureusement, tout s’est bien passé lors de l’achat d’un nouveau pneu chez Canadian Tire à North Bay afin que nous puissions poursuivre notre voyage pour Timmins. De plus, je fus grandement réconforté d’apprendre que l’assurance voyage de ma carte de crédit me rembourserait pour la majorité de mes dépenses encourues par cet événement.

Accompagner notre famille au cours de leur deuil fut la meilleure chose que nous puissions faire. Les funérailles eurent lieu le jeudi matin et tout s’est passablement bien passé malgré les circonstances douloureuses. En plus, j’ai même eu l’occasion de faire réparer mon portable à Timmins. Quel soulagement!

Le voyage de retour à Ottawa le jeudi suivant fut sans incidents. Le lendemain, mon épouse et moi sommes allés faire quelques emplettes. Malheureusement, je ne pouvais plus retracer mon téléphone portable samedi tout en déduisant que je l’avais probablement égaré lors de notre sortie de vendredi. «Les choses se passent généralement par trois» comme le vieux dicton nous dit. Nous retournons donc immédiatement au centre-ville pour s’en procurer un autre et désactiver l’ancien.

Le mercredi suivant alors que nous attendons pour notre autobus, un jeune homme s’approche de moi et me demande si j’avais perdu mon téléphone portable. Tout intrigué par sa question, je lui réponds oui tout en lui demandant comment il était au courant de ce fait. Il m’a dit qu’il m’avait reconnu sur une de mes photos quand il avait trouvé téléphone portable vendredi dernier tout prêt de la banque où nous sommes allés ce jour-là. Malheureusement, la pile du téléphone est morte très vite alors qu’il essayait de nous retracer. Quelle merveilleuse surprise d’apprendre qu’il habitait dans un immeuble tout prêt du nôtre! Croyez-moi, je l’ai vite remercié de son honnêteté.

N’est-ce pas merveilleux comment un(e) bien-aimé(e) et même un inconnu peuvent aisément nous remonter le moral si nous leur permettons? Sans leur amour, leur appui, leur compréhension et leur compassion, j’aurais beaucoup plus de difficultés à bien gérer mon trouble bipolaire quand je me trouve face-à-face à des imprévus particulièrement stressants. Je leur en suis entièrement reconnaissant.

English version available soon!

Related Posts


2 Comments on “Affronter les Imprévus avec l’Appui des Autres”

  1. Merci de partager cette histoire personnelle Raymond. Nous sommes désolés pour votre perte. Votre positivité et votre cœur sont inspirants!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *